Celui qui est chef laisse-le être un pont.

Dicton de Bran Mabinogion

Interview illustrateurs Les contes affables: Möön

Interview de Möön

Bonjour, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Oui je suis graphiste et illustrateur indépendant mais j’aime toucher à d’autres mediums comme la vidéo (un peu), la photo (un peu plus). En parallèle j’enseigne le design graphique dans une école de com depuis 5 ans maintenant.

Aimez-vous les contes et les fables ?
Oui c’est un tel vivier d’histoires et d’inspiration comment ne pas adorer… J’aimais ça enfant mais (un peu comme tout le monde) j’ai redécouvert tout un tas de choses avec un regard d’adulte. En plus je suis papa de deux enfants ce qui me permet de m’y replonger souvent et avec plaisir pour les histoires du soir.

Avez-vous eu une affinité particulière avec l’un des textes que vous avez illustré ?
J’ai beaucoup aimé le texte de « La tourbière » justement. Il est à l’image des contes que j’aime de part son coté assez sombre et un peu cruel. D’ailleurs la contrainte de l’illustration en noir et blanc pour l’intérieur du livre collait très bien au thème.

Quelles techniques avez-vous utilisé pour la couverture et pour les illustrations intérieures ?
Pour la couverture j’ai utilisé du crayon de couleur et un peu de retouche sous photoshop (pour les flous notamment). Les illustrations intérieures sont réalisée uniquement au graphite et à la gomme.

Pourriez-vous nous dessiner une grenouille avec une couronne ?
Oui mais pour la petite histoire je déteste dessiner les grenouilles, un vieux blocage qui date de mes études…

Interview illustrateurs Les contes affables: Florence Magnin

Interview de Florence Magnin

Bonjour, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Autodidacte, illustratrice et auteure de BD. Mes premières publications ont eu lieu dans le domaine des jeux de rôles et pour des collections comme Présence du Futur ou le Fleuve Noir Anticipation. J’ai ensuite réalisé six albums avec Rodolphe aux éditions Dargaud, avant de scénariser moi-même « l’héritage d’Emilie » (cinq tomes parus). Depuis la fin de cette série, un livre illustré : « Contes aux Quatre Vents » et un roman graphique : « Mascarade » sont parus aux éditions Daniel Maghen…Un peu avant les contes russes réalisés pour la collection des Contes Affables.
 
Aimez-vous les contes et les fables ?
J’aurais aimé illustrer davantage de contes, pour en avoir beaucoup lu dans mon enfance ! Mais les circonstances m’ont orientée très tôt vers des récits fantastiques pour adultes et bien qu’ils soient souvent influencés par les contes, rares sont ceux qui possèdent un impact aussi fort. Les contes ou les fables tissent des liens privilégiés et intemporels vers le subconscient, capables de renaître à chaque génération sans que leur pouvoir s’affaiblisse. Cette permanence est la preuve de la puissance onirique, psychique et éducative qu’ils recèlent…La poésie en plus !
 
Avez-vous eu une affinité particulière avec l’un des textes que vous avez illustré ?
J’ai depuis toujours une fascination pour la Baba-Yaga, découverte lorsque j’étais enfant et jamais sortie de mon imaginaire ! Son isba sur pattes de poule, le pilon qui cadence son approche quad elle part en chasse, sont des images si fortes qu’elles ne vous lâchent plus quand vous les découvrez assez tôt pour en être imprégnée ! Sans compter les dents de métal qu’elle aiguise avant de passer à table…De quoi faire pâlir tous les serial-killers !
 
Quelles techniques avez-vous utilisé pour la couverture et pour les illustrations intérieures ?
Des techniques simples : Quelques croquis préliminaires avant de passer à la colorisation ou à l’encrage. Ensuite : Encres et rehauts de gouache pour la couverture, lavis, crayon et feutres noirs pour les illustrations intérieures.
 
Pourriez-vous nous dessiner une grenouille avec une couronne ?
Voilà :

Anniversaire des Contes affables

Le vendredi 6 juin se tenait à la librairie Jonas à Paris, le premier anniversaire des Contes affables. Entouré d’illustrateurs de la collection, Fabien Fernandez à soufflé la première bougie.

Un instant de vie littéraire, mais aussi artistique comme vous pouvez le voir sur cette belle vitrine du libraire....

(librairie Jonas - Paris 13)

.... et aussi culinaire!

 

Interview illustrateurs Les contes affables: Sandra VIOLEAU

 

Interview de Sandra VIOLEAU

Bonjour, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Salut, je suis Sandra j'ai 26 ans et je suis illustratrice et coloriste depuis 3 ans.
 
Aimez-vous les contes et les fables ?
Oui, j'aime toutes les histoires en général mais les contes et fables on un coté mystérieux me plait particulièrement.
 
Avez-vous eu une affinité particulière avec l’un des textes que vous avez illustré ?
J'ai eu un petit frisson pour Le Petit Berger : c'est l'histoire de la simplicité et de l'honnêteté qui triomphe des mauvaises langues. Un histoire simple mais qui fait vraiment du bien. Ce sont des valeurs qu'on oublie parfois en grandissant et c'est bon de se les rappeler.
 
Quelles techniques avez-vous utilisé pour la couverture et pour les illustrations intérieures ?
Du crayons en papier et du crayon gras noir pour l'intérieur, que j'ai retouché à l'ordinateur en ajoutant des dégradés. Et pour la couverture, d'abord du crayon puis les couleurs à l'ordi.
 
Pourriez-vous nous dessiner une grenouille avec une couronne ?
Of course !

Nous suivre
Les plus
Communauté
Catégorie de blog